Select Page

CYBERMENACES ET COVID-19

CYBERMENACES ET COVID-19

Depuis la mise en place du confinement, du télétravail et du chômage partiel, certaines entreprises sont à l’arrêt complet ou en forte baisse d’activité pendant que d’autres sont à plein régime.
Cette situation inédite favorise l’apparition d’infractions « cyber » pouvant toucher potentiellement toutes les couches de la population mais également le monde de l’entreprise, l’administration et les collectivités territoriales.

🏠 1. Le télétravail
Le télétravail créé naturellement une faille sécuritaire. Les postes de travail sont généralement connectés à la box du particulier et les données sont ensuite transmises à l’entreprise ou la collectivité via internet.

💻 2. Hypothèses se présentent au niveau matériel :
– L’employé ou l’agent utilise un ordinateur du travail mis à sa disposition
– Le responsable de la sécurité des systèmes de l’information doit assurer la maintenance régulière des postes mis à disposition principalement en s’assurant de la mise à jour du système et de sa base virale
– L’employé ou l’agent utilise son ordinateur personnel
– L’employeur doit sensibiliser ses subordonnés sur l’importance de la mise à jour des systèmes et de sa base virale
– L’employé doit dissocier au maximum le professionnel du personnel en stockant par exemple les données de travail sur un support amovible et non sur le PC lui-même

⚠️ Rappel : le « hashtag » #Cyberchezmoi a été créé par l’ANSSI afin de rappeler les bonnes pratiques à adopter par les télétravailleurs et leurs employeurs. Sur TWITTER, il est régulièrement utilisé à cet effet par les entreprises, institutions ou utilisateurs privés.
Consultez aussi : https://www.cybermalveillance.gouv.fr/…/recommandations-sec…

 

 

giweather wordpress widget